Rejoignez nos 15 000 followers (pour IMP)

www.eautomation.fr
XtreeE News

XtreeE remporte de nouveaux projets et accélère le développement de son réseau d’unités d’impression 3D

Alors que le groupement auquel elle appartient vient de se voir confier la réalisation d’une passerelle en béton imprimé 3D structurel, au-dessus du canal Saint-Denis, XtreeE, startup française spécialiste de l'impression 3D grande échelle, annonce l’ouverture imminente de deux nouvelles unités d’impression 3D connectées, opérées par ses partenaires aux Etats-Unis et au Japon.

XtreeE remporte de nouveaux projets et accélère le développement de son réseau d’unités d’impression 3D

Un partenariat d’innovation pour la conception d’une passerelle en béton imprimé en 3D - une première mondiale

En prévision des Jeux Olympiques de 2024, Plaine Commune Grand Paris a confié au groupement dirigé par Freyssinet en association avec Lavigne & Cheron Architectes, Quadric, XtreeE et LafargeHolcim la conception et la réalisation d’une passerelle piétonne de 40 mètres dont le tablier sera entièrement réalisé en béton imprimé 3D structurel.

Ce projet, qui combine des expertises technologiques complémentaires, ouvre la voie à la réalisation d'éléments architecturaux et structurels complexes en béton et au développement de solutions personnalisées sur mesure, à coûts et délais maîtrisés.

Pour cette première mondiale, avec l’impression en 3D de béton structurel, la construction entre pleinement dans l’ère de l’industrialisation 4.0. La conception numérique de l’ouvrage, la réalisation dans des conditions industrielles des éléments de la passerelle et leur assemblage rapide sur le chantier apportent agilité et frugalité : moins de transport, suppression des coffrages, donc moins de matière consommée (objectif de réduction de 60% comparé aux ouvrages en béton) et une grande liberté dans les formes pour les architectes, dans un budget maîtrisé.

Cet ouvrage, qui combine la conception numérique et la construction par impression 3D, sera précurseur d’une nouvelle typologie de conception, pouvant être déclinée en France et dans le monde… et valide pleinement le procédé d’impression 3D mis au point par XtreeE depuis 2015, date de sa création.

Une technologie d’impression 3D hors site éprouvée offrant de multiples débouchés

Contrairement à la grande majorité des systèmes existants, le système d’impression « ouvert » développé par la startup permet d'imprimer non seulement divers types de béton - lui ayant permis de collaborer étroitement avec divers partenaires industriels (LafargeHolcim, Vicat, Heidelberg…) - mais aussi d’autres matériaux tels que les plâtres, les argiles et les géopolymères.

Combinée à la préfabrication hors site, cette technologie protégée par plusieurs brevets internationaux permet d'accroître de manière significative la qualité garantie du rendu, d'abaisser les coûts, de diminuer les nuisances pour les riverains, d’augmenter la sécurité sur les chantiers et de réduire la pénibilité pour les ouvriers. XtreeE a ainsi été en mesure de démontrer la viabilité de l’impression 3D en prenant part à plus d’une quarantaine de réalisations et projets en cours, qu’il s’agisse d’éléments architecturaux, d’infrastructures ou encore de mobilier intérieur et extérieur.

Parmi les plus emblématiques, on pourra notamment citer les pylônes télécoms conçus sur mesure par Art & Fact Innovation, la conception des murs porteurs des cinq maisons individuelles du projet « Viliaprint » porté par le bailleur social Plurial Novilia, ou encore celui d’aménagement et de mobilier urbain, piloté par le Groupe Saint-Léonard et réalisé pour le compte de la ville d’Istres.

La somme de ces réalisations témoigne non seulement de la croissance du marché de l’impression 3D pour la construction - estimé à près de 40 milliards de dollars US en 2027 à l’échelle mondiale - mais aussi et surtout de la maturité de la technologie développée par XtreeE, qui démontre sa capacité à passer à une dimension industrielle et internationale.

L’ouverture prochaine de deux nouvelles unités d’impression 3D connectées aux États-Unis et au Japon en est la matérialisation. Elles lui permettent en outre de consolider son modèle de développement et conforte l’objectif qu’elle s’est fixé : structurer un réseau de 50 unités à l’horizon 2025.

Un réseau d’unités d’impression 3D connectées pour une meilleure collaboration

En effet, après son usine pilote de Rungis, un premier système opérationnel à l’École des Ponts ParisTech (France) et l’ouverture aux Emirats Arabes Unis en juin 2019 d’une deuxième unité de production, opérée par Concreative, XtreeE accélère son déploiement pour atteindre cinq unités opérationnelles d’ici fin 2020, et en prévoit l’ouverture de deux autres dès le 1er trimestre 2021, en France notamment.

Ce réseau doit permettre à terme de produire efficacement, aux quatre coins du globe, des éléments de construction structurels sur mesure, sur la base de sa technologie. « En se dotant d’une unité d’impression 3D connectée, nos clients acquièrent non seulement la capacité de produire eux-mêmes, au plus proche de leur marché, mais aussi celle de maîtriser la chaine numérique de conception de leurs réalisations en collaborant au sein du réseau que nous sommes actuellement en train d’étendre », conclut Alban Mallet.

www.xtreee.com

  Demander plus d’information…

LinkedIn
Pinterest

Rejoignez nos 15 000 followers (pour IMP)